Polynésie française, quel hébergement choisir ?

La Polynésie française fait certainement partie des destinations les plus enviées qui soient et elle paraît sans doute sur votre propre liste de lieux à visiter. Mais ce n’est pas la porte à côté et vous avez probablement remarqué que le billet d’avion n’est pas donné. Vous craignez de ne pas avoir les moyens de vous payer un hébergement adéquat sur place ? Voici quelques suggestions d’hébergement intéressantes et qui seront peut-être à votre portée.

Choisissez une pension de famille

En Polynésie française, les pensions de famille pullulent et c’est la formule la plus avantageuse que vous trouverez. De plus, c’est la meilleure option pour rencontrer des locaux et mieux les connaître. Pour ne rien gâcher, ces pensions de famille pratiquent des prix corrects pour ce qu’elles proposent. Elles ressemblent un peu à des gîtes ruraux mais officiellement, il existe deux types de pensions en Polynésie française : d’un côté, les chambres d’hôte pouvant accueillir jusqu’à 4 personnes chacune, et dont les sanitaires sont communes, et de l’autre, les fares d’hôtes ou les bungalows, en bord de mer souvent, parfois dans un jardin ou sur pilotis. Pour bénéficier de l’eau chaude, misez sur ce qui est le plus cher, sinon, contentez-vous d’eau froide, il fait chaud là-bas !

Des dortoirs

Lorsqu’on parle de dortoirs en Polynésie française, il ne s’agit pas d’auberge de jeunesse comme celles dont vous avez l’habitude. Il s’agit tout simplement de logement dans des campings ou dans des foyers. Si vous êtes prêt pour l’aventure, les dortoirs feront votre affaire, pas chers, mais assez rudimentaires. Vous aurez droit à une mini-chambre sans ventilateur ni services où d’autres voyageurs s’entasseront avec vous. Après, rien ne vous oblige à y rester dans la journée, allez profiter des lieux et visiter les sites d’intérêt, ainsi, vous n’y passerez que la nuit. Venez en basse saison pour être sûr d’être seul dans un dortoir.

Comments

Add a comment

mood_bad
  • No comments yet.
  • chat
    Ajouter un commentaire